Conseils pour la conduite sur neige en camping-car

conduite-sur-la-neige-en-camping-car
by

Bien évidemment, la conduite sur neige est à éviter le plus possible en regardant à l’avance la météo. Malheureusement,  la météo est parfois capricieuse et imprévisible, du coup, il arrive parfois qu’on ne puisse l’éviter… Conduire sur la neige est bien différent et nécessite d’adapter sa conduite à l’environnement. Voici quelques conseils utiles pour bien maîtriser la conduite sur neige en camping-car.

Conduite sur neige en camping-car


Les bases

conduite-sur-neige-en-camping-car-1

Réduisez votre vitesse aux conditions de circulation et augmentez les distances de sécurité.

Restez toujours concentré et vigilant, une plaque de verglas peut surgir assez rapidement et sans prévenir.

Par fortes neiges, n’attendez pas la dernière minute pour mettre vos chaînes. Installez vos chaînes sur le bord de la route ou idéalement sur une zone dédiée afin d’éviter de le faire au milieu de la route et d’augmenter le risque de vous faire percuter par un autre véhicule

Ne doublez jamais quelqu’un de plus lent que vous si les conditions de sécurité ne le permettent pas.
Beaucoup d’accrochages, de dérapages et d’accidents ont lieu lors de dépassement de véhicules d’épandage ! Ne dépassez ce type de véhicule que si les conditions le permettent (idéalement lorsque la route est ni verglacée, ni enneigée).

La pratique

conduite-sur-neige-en-camping-car-3

La douceur

Les accélérations brutales, les coups de volant brusques et les freinages d’urgences sont à proscrire ! Tout doit être fait avec douceur, comme si vous étiez au ralenti ! En montée, l’idéal est donc de rouler en léger sous régime, tout en gardant suffisamment de couple pour ne pas caler.

L’adhérence

La perte d’adhérence est plus grande sur neige dure et lors des montées où le transfert de poids sur l’essieu arrière déleste le train moteur. Un cas de figure très spécifique aux tractions (la grande majorité des camping-cars).

Les glissades

Si l’avant ne guide plus, le camping-car sous-vire et tire tout droit. Il faut alors retrouver de l’adhérence en relevant le pied de l’accélérateur. A l’inverse, si c’est l’arrière qui chasse (il survire), il ne faut pas toucher aux freins au risque d’accentuer le déséquilibre. Quelle que soit la situation, regardez toujours loin devant, dans la direction où vous souhaitez aller. En effet, dans une situation critique, si votre regard suit la trajectoire, la reprise du contrôle de votre camping-car sera plus compliquée.

Le Freinage en descente

Dans les descentes, pour éviter de prendre trop de vitesse, privilégiez le frein moteur plutôt que vos freins classiques. Là encore, et plus que jamais, les distances de sécurité sont à respecter scrupuleusement.

conduite-sur-neige-en-camping-car

Gardez vos distances

Ne perdez pas de vue que sur une route enneigée ou verglacée (et même avec des pneus d’hiver !) le véhicule a besoin d’une distance beaucoup plus grande pour s’immobiliser.

Vitesse Distance parcourue
50 km/h 14 m/seconde
70 km/h 19,4 m/seconde
90 km/h 25 m/seconde

Être visible

Bien voir et être vu est très important par temps de neige ou de brouillard. Au minimum, vous devez allumer vos feux de croisement. En cas de chute de neige, les feux de brouillard avant et arrière sont autorisés. Bien voir sous la neige c’est aussi avoir des essuie-glaces opérationnels et un liquide de lave-glace spécialement adapté aux conditions hivernales.

L’accélération

Au démarrage, l’accélération doit être très progressive surtout en côte. La bonne solution est d’enclencher la 1ère vitesse et de lâcher très progressivement la pédale d’embrayage. Les roues doivent rester dans l’axe du camping-car pour limiter les patinages.

Les tempêtes

En cas de fortes chutes de neige, laissez la priorité aux engins de salage. En circulant dans leurs traces vous aurez moins de risques de glisser ou de vous égarer sur le bas-côté. Si la visibilité est trop réduite, arrêtez-vous sur le bas-côté en allumant vos feux de détresse. Le confort du camping-car vous permettra de vous restaurer, voire de passer la nuit !

conduite-sur-neige-en-camping-car-2

Voila donc nos conseils pour la conduite sur neige en camping-car.

Vous l’avez compris, réduisez votre vitesse, tout doit être fait au ralenti et soyez toujours en bas régime. 

N’hésitez pas à relire notre article sur préparer son camping-car pour la neige pour aller plus loin

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager.

 


Passionné de voyages, de découvertes, de sports outdoor & d'internet ! A très vite pour échanger sur notre blog ou sur les routes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


X