Nouveau contrôle technique camping-car

controle technique 2018 camping-car
by

Il inquiète beaucoup de monde… Le contrôle technique 2018 arrive en mai ! Un point sur les nouveautés qui nous attendent : automobilistes, camping-caristes et propriétaires de véhicules aménagés. Faut-il vraiment s’inquiéter ? Réponses ici :

Nouveau contrôle technique camping-car


Contrôle technique 2018, ce qui change :

Vous en avez forcément entendu parler, le contrôle technique évolue à partir de mai 2018. Programmée pour le 20 mai 2018, la nouvelle réglementation du contrôle technique a des objectifs clairs : aligner les règles françaises aux normes européennes. La finalité : renforcer la sécurité du véhicule et lutter contre la pollution.
Ce nouveau contrôle technique 2018 devient plus strict : à l’heure actuelle, un professionnel vérifie 124 points de contrôle et peut détecter 407 défauts sur un véhicule. Avec cette évolution du contrôle technique, les points de contrôle passeront à 133 et le nombre de défaillances possibles à 610. Parmi les défaillances détectées : 140 seront jugées mineures (sans danger immédiat), 341 seront qualifiées de majeures et 129 seront mentionnées comme critiques.

Les défaillances seront classées en trois catégories : mineures, majeures et critiques. Ces trois niveaux de défaillances indiquent les incidences que peut avoir le véhicule sur la sécurité ou l’environnement.
– Défaillance mineure : il n’y a pas de danger. Le véhicule peut continuer à rouler, mais il doit être réparé sans obligation de contre-visite. 
– Défaillance majeure : le danger est possible. C’’est pour cela que des réparations et une contre-visite sont nécessaires dans les deux mois.
– Défaillance critique : le danger est immédiat. Dans ce cas, l’automobile ne peut plus rouler à partir de minuit le jour même du contrôle et une contre-visite est à réaliser dans un délai de deux mois.

Sachant que les défaillances « majeures » et « critiques » demandent une contre-visite (sous 2 mois), le nombre de ces dernières devrait grimper en flèche. « Entre 30 % et 40 %, contre 18 % aujourd’hui », d’après le magazine Auto Plus.

Pas de panique tout de même, les véhicules en bon état et entretenus régulièrement n’ont pas plus de soucis à se faire qu’au temps de l’ancien contrôle. Les défauts « critiques » qui exposent à une immobilisation du véhicule sont des défauts dangereux tels que : des pneumatiques gravement usés, des pièces de la voiture qui se détachent,  l’absence de rétroviseurs, des problèmes de direction… Bref, des éléments de sécurité importants qu’il faut absolument régler.

Contrôle technique véhicules aménagés

Pour le contrôle technique camping-car et véhicules aménagés, cela s’annonce un petit peu plus compliqué. Du moins pour les véhicules aménagés qui ne sont pas homologués VASP (Véhicule Automoteur Spécialisé de PTAC (Poids Total Autorisé en Charge) < ou = 3,5 tonnes). Si votre camper était aménagé d’origine par un constructeur ou si l’aménagement a été fait par un professionnel, vous avez normalement la mention VASP sur votre carte grise (champ J.1 de la carte grise).

Si vous avez un utilitaire et que vous avez fait votre aménagement vous-même, vous avez probablement sur votre carte grise les mentions VP (Véhicule particulier) ou CTTE… Dans ce cas, vous devez soit homologuer votre véhicule en VASP, soit avoir un aménagement modulable que vous pouvez totalement enlever.
Avec un aménagement type « camping-car » (exemple : un coin repas, un coin couchage, un coin cuisson, du gaz, un réfrigérateur), les véhicules se verront refuser le contrôle technique car ils ne présentent pas une carte grise correspondant au véhicule présenté. Autrement dit, il va être difficile de valider son contrôle technique sans l’homologation VASP.

Résumé en images : contrôle technique 2018

controle technique camping-car 2018

(Source : https://www.dekra-norisko.fr/ )

 

Le contrôle technique camping-car 2018 va donc être, comme pour tous les véhicules, plus sévère et plus strict. Pour éviter les mauvaises surprises, veillez à entretenir votre véhicule régulièrement. Faire les révisions et les réparations lorsque cela est nécessaire, et tout ira bien.

Pour garder votre camping-car comme neuf, vous devriez lire ces quelques conseils !


Je partage avec vous mes idées et conseils voyages pour assouvir mon envie de roadtrip ! Je donne aussi quelques conseils et astuces pour vos campers. A bientôt sur les routes ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments

  1. Dos Reis Pires José : avril 6, 2018 at 10:58

    Bonsoir mon controlle thenique de mon Camping Car, il est fait jus-que a 2020 il est OK


X