Dans l’intimité des Three Vanlifers

Rencontre avec les Three Vanlifers

Rencontre avec Tifenn et Kévin, les amoureux des « Three Vanlifers » ! Suite à un long périple en van, ces mordus de voyage et d’aventures ont choisi d’embrasser une vie nomade à bord de leur fourgon « Momo » et accompagnés de leur chien Bidule, et de leur chat Oups. En route ! 

Rencontre avec les Three Vanlifers


Tifenn, Kévin, pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ? Comment est née l’aventure « Three Vanlifers » ?

Nous sommes un couple accompagné par un adorable beagle nommé Bidule (et Oups, un chat que nous avons adopté récemment). Nous avons fait le choix d’une vie nomade à bord d’un fourgon tout confort aménagé par nos soins après un roadtrip de plusieurs mois à travers l’Europe. 

L’aventure « Three Vanlifers » a commencé en septembre 2016. Nous avions terminé nos études et l’envie de partir pour un long voyage nous taraudait depuis un moment. On voulait être indépendants et avoir la possibilité d’emmener Bidule partout avec nous… Le voyage en van est donc apparu comme une évidence ! Nous n’avions qu’un seul objectif : mettre un maximum d’argent de côté pour nous offrir ce voyage. Nous avons enchaîné les petits boulots pour acheter notre premier fourgon, un Renault Trafic de 2005 que nous avons aménagé nous même durant les week-end pendant 2 mois. C’est en février 2017 que nous avons quitté notre appartement, la ville, nos familles et nos amis pour réaliser notre petit rêve : découvrir l’Irlande pendant quelques mois. Finalement, l’appel de la route, de l’aventure et l’envie constante d’en découvrir toujours plus nous a amenés à effectuer un roadtrip à travers l’Europe pendant plus de 9 mois.

Nous avons commencé à partager l’aménagement de notre fourgon sur Instagram pour que nos amis et nos familles suivent l’avancée des travaux puis il y a eu un tel engouement… que nous avons décidé de créer un blog pour partager nos conseils et astuces sur l’aménagement d’un fourgon et toutes nos découvertes au fil de notre voyage.

Pourquoi les « Three Vanlifers » ? Parce que nous sommes trois voyageurs en van : Bidule, Kévin et et moi, tout simplement ! (bon…, maintenant, nous sommes quatre, ça n’a plus vraiment de sens ^^).

Rencontre avec les Three Vanlifers_Aventure

D’où vous vient cette passion du voyage ?

Et non ! Nous ne sommes pas tombés dans la « marmite du voyage » quand nous étions petits ! Kévin n’avait pas tellement voyagé auparavant, mis à part les vacances en famille à la montagne et, de mon côté, quelques vacances en famille et avec des amis, mais nous n’étions pas des passionnés.

Nous nous sommes rencontrés à un moment de notre vie où l’on se posait beaucoup de questions sur ce que nous voulions faire, professionnellement parlant, et nous ressentions le besoin de voir autre chose, de nous évader, d’aller voir ce qu’il se passait ailleurs avant de rentrer dans la vie active… Aujourd’hui, notre mode de vie est un voyage à lui seul et on ne regrette en rien notre choix.

Rencontre avec les Three Vanlifers_Passion voyage

Quels souvenirs marquants gardez-vous de votre périple en Europe ?

Les spots en pleine nature, en bord de mer, de lac, en forêt, en montagne, qui nous offraient de merveilleuses surprises au réveil. Il y a aussi toutes les magnifiques randonnées et nos escapades en kayak. Et surtout, toutes les rencontres que nous avons pu faire sur notre route, qui, nous le savons, ont eu un fort impact sur notre choix de cette vie nomade en van.

Pour le côté un peu moins « glamour », il y a toutes ces journées de pluie à rester enfermés dans notre van, les attaques de « midges » (genre de moustiques plutôt agressifs) en Écosse qui ont bien failli nous rendre fous. Difficile aussi de ne pas oublier les pays de l’Est avec les chiens errants, les décharges, les déchets un peu partout, la pauvreté (surtout en Bulgarie) qui ont chamboulé notre manière de voir les choses, notamment sur notre façon de consommer.

Rencontre avec les Three Vanlifers_Souvenirs voyages

Comment faites-vous pour concilier vie professionnelle et vie nomade ?

Pour subvenir à nos besoins, nous sommes saisonniers. Pour le moment, nous sommes serveurs dans le même restaurant durant l’hiver (décembre à avril). Même si cela n’a rien à voir avec nos études (Kévin a un Master dans les métiers de l’enseignement et j’ai une Licence en Gestion de l’Économie Sociale et Solidaire), l’avantage c’est que nous sommes logés et nourris donc nous n’avons pas de loyer et très peu de charges. C’est ce qui nous permet de mettre un maximum d’argent de côté et d’être « tranquilles » le reste de l’année.

Bien sûr, ce n’est pas sans efforts… On ne compte pas nos heures et le rythme est assez soutenu pendant 5 mois car on ne se voit pas beaucoup et que nous n’avons finalement pas beaucoup de temps pour en profiter à côté mais pour l’instant, ça nous va. Et puis qui sait ? On fera peut être autre chose l’année prochaine !

Rencontre avec les Three Vanlifers_Vie professionnelle-Vie nomade

Vous voyagez avec Bidule, votre chien et depuis peu avec Oups, votre chat.
Auriez-vous des conseils pratiques pour les personnes qui projettent de partir en camping-car avec leurs animaux pour la première fois ?

Le meilleur conseil que l’on puisse donner avant de partir c’est de bien vérifier si votre animal à tous ses vaccins à jour et que tous ses papiers sont en ordre ! Même si beaucoup de pays de l’Union Européenne ont une législation commune, il y a des exceptions et on vous recommande de bien vérifier les obligations (vaccins, titrage antirabique…) du ou des pays que vous comptez visiter sur AniVetVoyage.

Rencontre avec les Three Vanlifers_Voyage en camping-car avec des animaux

Vous commencez à bien vous y connaître en aménagement de fourgons 😉
Quels sont les avantages et les inconvénients à aménager soi-même son véhicule ?

Le principal avantage quand on aménage un fourgon soi-même c’est que l’aménagement correspond réellement à ses propres besoins et à ses envies. Vous pouvez choisir l’agencement, les rangements, les matériaux, et les couleurs que vous voulez ! Ça laisse beaucoup de place à l’imagination, c’est plus personnel, alors vous pouvez avoir un espace de vie qui vous ressemble vraiment. Il y a aussi le fait de connaître par cœur tous les recoins de son aménagement et de ses installations. En cas de soucis, de pannes ou de dysfonctionnement, c’est plus facile à réparer ! Cela veut aussi dire moins de mauvaises surprises car vous savez ce qu’il y a dans votre fourgon.

Autre avantage : c’est moins cher qu’un fourgon déjà aménagé par un professionnel !

Bien sûr, ce n’est pas toujours simple, ça prend beaucoup de temps, à la fois pour la recherche et les travaux. Ça demande d’avoir un minimum d’outils, de l’espace pour stocker le matériel et pour faire les travaux. Sans oublier que la démarche pour l’homologation (s’il y a) peut vite être démoralisante.

Rencontre avec les Three Vanlifers_Avantages et Inconvénients aménagement

Comment s’est passé l’aménagement de votre premier fourgon ? Et du second ?

Avant d’aménager notre premier fourgon, c’est limite si nous n’avions jamais utilisé un tournevis. Nous n’étions pas du tout bricoleurs mais Kevin a voulu relever le défi et il a tout appris sur le tas, notamment grâce à Internet. Nous avions un petit budget donc c’était un aménagement simple dans un petit fourgon avec seulement une banquette transformable en lit et des rangements. Il n’y avait pas de gaz, pas de circuits d’eau et un minimum d’installation électrique. On ne va pas vous mentir… Ce n’était pas sans embûche ! Kevin ne réussissait pas tout du premier coup et les travaux n’étaient pas facilités par le fait que nous étions en plein hiver, que l’on faisait ça sur le parking de l’immeuble et que Kevin pouvait s’y consacrer seulement deux jours par semaine. C’était long… Mais quelle joie à la fin !

Rencontre avec les Three Vanlifers_Premier fourgon

Pour le second, c’était très différent. On s’est consacrés entièrement à l’aménagement pendant deux mois, nous avions un budget plus important et on voulait TOUT le confort : un lit fixe, une banquette transformable en lit, une cuisine équipé, des toilettes sèches, un chauffage, une douche avec un chauffe-eau et toutes les installations de gaz, d’eau et d’électricité qui allait avec !
Au départ, on ne se sentait pas capables de faire tous les travaux nous-mêmes donc nous avions fait appel à un artisan pour nous aider. Nous avons finalement eu quelques différents avec cette personne et cela nous a poussé à mettre fin à la collaboration. Il a bien fallu faire face après cette mauvaise expérience alors nous nous sommes finalement convaincus que nous étions capables de faire nous même l’aménagement de A à Z (nous n’avions plus le choix de toute manière !). Le seul problème c’est que nous n’avions pas d’endroit pour effectuer les travaux. Heureusement, nous sommes restés positifs et nous avons eu la chance de pouvoir mettre en place un chantier collaboratif avec un propriétaire d’un hangar et un autre couple qui souhaitait aménager leur propre fourgon au même moment que nous.

Nous avons aussi contacté une décoratrice d’intérieur, Lucie de Elleestdéco, qui a mis en image toutes nos idées, nos envies en apportant sa touche personnelle. Un choix que l’on ne regrette pas du tout car ça nous a réellement facilité le travail ! Même si ça n’a pas toujours été simple et qu’il a fallu, là encore, TOUT apprendre sur le tas… C’est une réelle fierté d’avoir réussi à construire, nous-mêmes, une véritable maison roulante qui nous ressemble vraiment et qui correspond à tous nos besoins.

Rencontre avec les Three Vanlifers_Deuxième fourgon

Sur quoi faut-il être le plus vigilant lorsque l’on aménage soi-même son fourgon ?

Il est important d’être vigilant sur le fait que TOUT doit être pratique et accessible facilement. Il faut donc réussir à imaginer la vie dans le fourgon bien avant le début des travaux et à anticiper au maximum ses besoins.

Autre point, n’hésitez pas à choisir des matériaux de qualité. Ils vont subir le vent, la poussière, le mouvement, les changements de température plus ou moins importants alors c’est essentiel qu’ils soient un minimum durable et efficace.

Des conseils pour les personnes qui souhaiteraient se lancer ?

Louer un fourgon pour vous donner des idées sur le type d’aménagement que vous voulez

Selon nous, le meilleur moyen pour se rendre compte de ce que vous voulez ou non dans un fourgon, c’est d’en louer un pour quelques jours voire quelques semaines. Ainsi, vous saurez si vous souhaitez réellement avoir la possibilité de tenir debout ou non, si vous voulez plus d’espaces de rangements, un lit fixe ou un lit amovible, une douche ou non etc. N’hésitez pas à relever ce qu’il y a de bien et ce qu’il y a de moins bien dans le fourgon que vous louez et servez-vous de ce bilan pour définir le type de fourgon qui vous correspond le mieux avec le type d’aménagement et d’agencement qui vous conviendra.

Instagram et Pinterest, pour trouver votre bonheur !

Pour vous aider à trouver l’aménagement qui répondra à tous vos désirs, nous vous conseillons également de faire quelques recherches sur Instagram et Pinterest. Les #vanlife, #vanlifeideas ou encore #vanconversion vous permettront de découvrir plusieurs types d’aménagements et de piocher quelques idées par-ci par-là (à noter que très peu d’aménagements visibles sur ces réseaux sont conformes aux normes européennes en vigueur, donc il faudra certainement apporter quelques modification pour pouvoir prétendre à l’homologation VASP… Mais c’est tout de même une bonne source d’inspiration).

Bien préparer et planifier votre aménagement vous fera gagner beaucoup beaucoup beaucoup de temps !

Avant de nous lancer dans l’aménagement de notre second fourgon, nous avons travaillé plusieurs mois avant pour préparer au mieux les travaux. On a fait beaucoup de recherches sur les équipements, on a épluché toutes les normes, notre agencement et la décoration étaient bien définis et, surtout, on a passé nos commandes rapidement. Même si nous avons eu quand même quelques soucis avec des livraisons, faire tout ça avant nous a fait gagner beaucoup de temps.

Ne pas prendre pour acquis tout ce que vous voyez sur Internet

Sur Internet, on trouve de tout : des forums, des sites, des blogs, des groupes Facebook en rapport avec l’aménagement de fourgons. Il y a  énormément d’informations et c’est donc très facile de s’y perdre (nous les premiers quand on s’est lancé dans l’aménagement de notre premier fourgon !). Avec le recul, les connaissances et les compétences acquises aux cours de nos différents travaux, on se dit qu’il y a aussi beaucoup de bêtises, surtout sur l’homologation. C’est donc important de ne pas prendre pour acquis tout ce que vous voyez sur Internet. N’hésitez pas à demander plusieurs avis, à comparer les informations et à vérifiez vos sources. À savoir, ce n’est pas parce que vous payez du contenu (vidéo, livre, ebook etc), que c’est forcément un gage de qualité, à part pour les normes éditées par l’AFNOR bien sûr !

Ne pas prendre l’erreur comme un échec mais comme un apprentissage

Oui, vous ferez des erreurs ! C’est comme ça quand on n’est pas professionnel et que l’on a jamais fait ça auparavant. Ça arrive ! Mais ce n’est pas grave. Restez positifs, patients et confiants surtout ! Ne vous découragez pas, apprenez de vos erreurs et recommencez.

Pour finir, avez-vous des projets ou des voyages en perspective ? 

Notre prochain projet est un tour de France avec notre fourgon en 2019. Même si nous avons déjà un peu commencé, le plus gros du voyage s’effectuera dès le mois de mai prochain pour une durée indéterminée. On souhaite partir à la découverte des trésors de nos régions.

On souhaite également découvrir les pays scandinaves (que nous n’avons pas pu visiter pendant notre roadtrip à travers l’Europe), aller jusqu’au Japon ou encore traverser les Amériques ! Les projets ne manquent pas !

Rencontre avec les Three Vanlifers_Projet Tour de France en van

Où peut-on suivre vos aventures ?

Au quotidien (ou presque) sur Instagram et sur notre page Facebook. Nous avons aussi un blog, www.threevanlifers.com, sur lequel nous partageons tous nos roadtrips, nos travaux et nos conseils liés à l’aménagement de fourgon homologué.

Vous pouvez également rejoindre notre Groupe Facebook « Objectif : aménager un fourgon soi-même ». Vous y trouverez pas mal de réponses à vos interrogations sur l’aménagement d’un fourgon homologué (mais pas que…).

Un grand Merci aux Three Vanlifers Tifenn, Kévin et Bidule (sans oublier Oups 😉 ) d’avoir accepté de partager leur quotidien nomade, ainsi que pour leurs précieux conseils, qui, nous en sommes certains, vont vous être très utiles…

Si, comme nous, ce témoignage vous a mis des idées de voyages plein la tête, nous vous invitons à consulter nos idées de destinations. Et pour louer un véhicule avant de se lancer dans l’aménagement, c’est par ici 😉

 

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager et à faire part aux Three Vanlifers de vos commentaires !

 


Férue de voyages et de découvertes, je vous fais profiter de mes coups de cœur et des bons plans dénichés au gré de mes pérégrinations. À bientôt sur Wikicampers !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended Posts


X